.

Pourtant, ils ne sont pas « extrêmement efficaces ", de l'aveu même d'Isabelle Gorce. « Soit ils ne marchent pas du tout et ne brouilleur d'onde pas les conversations, soit au contraire, ils fonctionnent trop bien et perturbent la communication interne entre surveillants», explique Christopher Dorangeville, secrétaire national de la CGT pénitentiaire. Christiane Taubira elle-même a évoqué leurs « limites » dans une réponse écrite à une question d'un député UMP en janvier. « Très coûteux », ces dispositifs deviennent rapidement « obsolètes ", face aux évolutions techniques comme le passage de la 3G à la 4G, explique la garde des Sceaux.

Pour faire face à ces problèmes, un groupe de travail regroupant plusieurs industriels, appuyé par le Groupement des Industries françaises de Défense Terrestre (GICAT), a été mis sur pied en 2013. Résultat : des modèles nouvelle génération sont aujourd'hui testés dans deux établissements franciliens, dont celui de Fresnes. « Placés à l'entrée de la cellule, ils sont beaucoup plus précis dans leur champ d'action ", explique Christopher Dorangeville. Trois millions d'euros vont être investis, afin de pouvoir équiper 26 établissements sensibles, d'ici trois ans. C'est Thales, qui travaille brouilleur d'onde voiture déjà avec le ministère de la justice sur les bracelets électroniques et la plateforme nationale des interceptions judiciaires, qui les fabrique. « Le choix de la technologie qui sera retenue n'est pas encore arbitré car l'évaluation de l'expérimentation menée est toujours en cours ", précise cependant le porte-parole du ministère de la Justice.

brouilleur wifi android

C’est un homme de Philadelphie, fort marri de devoir supporter les conversations téléphoniques de ses congénères dans les transports publics, qui a lancé la polémique. Comme le rapporte NBC, qui l’a interviewé, celui-ci utilisait un brouilleur de téléphone (Cell phone jammer, en anglais) acheté sur Internet, pendant ses trajets en bus afin d’empêcher toute communication jugée intempestive.

Une pratique condamnée par certains, saluée par d’autres et un débat qui selon le Los Angeles Times est devenu pendant quelques jour une « obsession nationale » tant le sujet a été relayé dans les médias et sur les réseaux sociaux. Cet homme brouilleur bluetooth est-il un héros ou un escroc ? s’interrogent les internautes quand d’autres assurent que de tels dispositifs seraient très utiles dans les salles de classe ou dans les théâtres.

Un débat suffisamment médiatique pour que la très sérieuse Commission fédérale des communications (FCC) des Etats-Unis sorte de son silence pour rappeler l’illégalité d’une telle pratique. Pour l’auteur des faits, l’utilisation de tels appareils dans les transports publics relevait plutôt d' »une zone grise » de la législation. Il a expliqué à la chaîne NBC qu’il comprenait qu’il soit illégal de couper un signal télé ou radio, mais pas d’interrompre un signal GSM, avant de reconnaître son erreur.

En effet, la FCC est claire : l’utilisation des brouilleurs est une violation du droit fédéral. Et, ajoute la commission, leur vente est interdites aux Etats-Unis. « Ces dispositifs posent des risques graves pour les communications essentielles à la sécurité publique, et peut vous empêcher par exemple de composer les numéros d’urgence comme le 911 », explique la FCC. Le jeune brouilleur protable GSM homme de Philadelphie s’expose donc à de « lourdes sanctions financières, la saisie du matériel illicite, et des sanctions pénales allant jusqu’à l’emprisonnement. »

Appelé aussi « jammer », le brouilleur GSM est un appareil destiné à masquer la fréquence dans un périmètre donné. La fréquence, une fois brouillée, tous les appareils aux alentours ne peuvent ni émettre ni recevoir d’information. En France, la vente de ces appareils est interdite aux particuliers et strictement réglementée. Seules les prisons ainsi que les salles de spectacle ont l’autorisation de les utiliser. Malheureusement, les brouilleurs GSM sont disponibles à moindre coût sur Internet. Du coup, les cambrioleurs plus expérimentés utilisent ces appareils pour désactiver les alarmes sans fil. En effet, les éléments et accessoires de ce type d’alarme utilisent des ondes GSM pour se connecter entre eux. Sans les ondes, le système ne peut fonctionner et ne joue plus son rôle. Il est donc judicieux de prendre des dispositions si l’on opte pour un système d’alarme sans fil.

Il existe des alarmes qui résistent aux brouillages de fréquence. Ces systèmes utilisent une technologie permettant d’assurer sans faille la transmission entre la centrale d’alarme et ses différents périphériques par plusieurs canaux radio. D’autres disposent de brouilleur d'onde téléphone doubles fréquences qui se relayent en cas de défaillance. Des alarmes sont capables également de détecter une tentative de brouillage et de donner l’alerte. Ces types d’alarmes suivent la norme NF et A2P et sont bien sûr plus onéreux. Sinon, il faut prendre quelques dispositions pour protéger à son tour le système d’alarme. D’abord, essayer de dissimuler autant que possible l’installation, dont les antennes extérieures, pour ne pas donner des indications aux malfaiteurs. Installer des raccordements filaires factices à proximité des accessoires peut être aussi une solution pour masquer la présence d’un système d’alarme sans fil.

Toute la problématique des systèmes de brouilleur 2G 3G 4G est leur potentielle dangerosité en terme de santé. En effet, pour être efficaces, ils doivent ‘couvrir’ tous les signaux radio. Autant ce problème est acceptable lors d’utilisations militaires d’un tel produit (il pourra alors même brouiller des communications ennemies), autant il devient plus ennuyeux lorsque le brouilleur est chargé de fonctionner en continu dans un espace public (gare, aéroport, etc.).

Shadow est un brouilleur intelligent capable de répondre à cette problématique. Il capte les signaux radio, les analyse, identifie les menaces et adapte alors sa puissance en conséquence. Le système n’émet ainsi des signaux qu’en présence d’une menace. Une technologie unique au monde à ce jour.

« La stratégie d’innovation de Bull se concentre sur la puissance et la sécurité. Deux domaines où notre valeur ajoutée et notre technicité sont fortes », explique Philippe Vannier, président-directeur général du Groupe Bull. « Après le lancement de la DLP, destinée à protéger les données confidentielles d’une entreprise, Shadow vient à nouveau illustrer notre savoir-faire et notre capacité de développement brouilleur alarme sans fil sur ces secteurs. »

Dans ce domaine, l'agglomération marseillaise a connu un mauvais début d'année avec 11 hommes tués par balle en pleine rue, pour beaucoup victimes de règlements de comptes liés au trafic de drogue. Si certains de ces actes se résument à de sommaires assassinats, d'autres ont été très préparés.

"Aujourd'hui, les malfaiteurs utilisent des moyens modernes", a constaté mi-avril le procureur de la République Brice Robin, en détaillant les saisies liées à l'arrestation d'une équipe soupçonnée d'un assassinat en 2014, et accusée d'en préparer un autre. Outre les classiques brassards de police et gyrophares, les enquêteurs avaient découvert des brouilleur de prison et des balises GPS.

Celles-ci, destinées aux filatures, ont longtemps été l'apanage des enquêteurs, mais aujourd'hui, des malfrats "utilisent les moyens de la police judiciaire", a reconnu le magistrat.